La division de 3e

« L’art de l’éducateur est de découvrir dans ce visage à la fois indécis et mouvant les traits qui domineront. » Madeleine Daniélou

Marie-Annick Rohe (Responsable, remplaçante d'Isaure Benoit du Rey), Marie-Anne Mesnet, France Aubry

Fin du collège et transition avant le lycée : la troisième, clôturée par le diplôme national du brevet, est une année pivot de la scolarité des jeunes. Persévérance, écoute, confiance et audace : autant de mots clés qui esquissent cette période, durant laquelle les adolescentes se construisent dans un cadre harmonieux et bienveillant.

Au fil des mois, les troisièmes consolident leurs méthodes de travail et leur réflexion, gagnent en autonomie. L’équipe éducative les accompagne pour qu’elles réutilisent à bon escient leurs connaissances, développent leur esprit critique et leur goût du travail bien fait. Fortes des conseils dont elles bénéficient tout au long de l’année, les élèves abordent le brevet et l’entrée au lycée avec confiance.

A l’occasion de témoignages, les élèves peuvent trouver des repères les incitant à prendre du recul sur leur chemin personnel et les préparant à leur vie future de jeune femme. Les activités spirituelles qui complètent ces rencontres (cours d’enseignement religieux, temps de prière, messes, échanges avec un prêtre, etc.) sont des occasions supplémentaires d’enrichir la réflexion des élèves en les invitant à approfondir leur intériorité.

 L’année de troisième est parallèlement rythmée par la préparation d’un projet de division d’envergure : la « classe romaine ». Des cours de langues anciennes et d’humanités, ainsi que des conférences, font de ce voyage à Rome un véritable aboutissement. Séjour aux dimensions à la fois culturelle, spirituelle et humaine, il est préparé avec joie tout au long de l’année. Les troisièmes en reviennent toujours enrichies, transformées et grandies. C’est souvent une étape pour consolider ses amitiés.